Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Rédaction - Page 13

  • Ode à la connerie ordinaire

    Ceci est un message que vous ne lirez probablement jamais. De toute façon, vu que ce message s'adresse avant tout aux bons, aux vrais cons, il y a des chances que vous ne figuriez pas parmi mes quelques lecteurs. Oui, ce message s'adresse à vous. A vous les imbéciles, les robots, mes ex-collègues pour certains (soyons prudents, tout de même!!), une masse d'abrutis pour la plupart, anonymes, grouillant de bêtise crasse.

    Je tiens à faire ici un distinguo entre les sales cons, les plus dangereux, et les autres.Les premiers ont ceci de positif, c'est que leur méchanceté naturelle révèle très vite leur vrai visage. Un sale con ne peut pas cacher longtemps qu'il est une ordure. C'est inscrit dans ses gênes, son comportement le trahit. Hautain ou mielleux, son naturel refait surface rapidement. Ils sont plus nocifs, de par leur cruauté naturelle, mais au moins on les voit venir.

    Non, je parle ici des autres, les "bons" cons, ceux qui le sont sans intention de nuire. Presque en s'excusant de leur connerie. Les égoïstes naturels, les impolis de naissance, les abrutis heureux de l'être. Ceux dont le cerveau semble s'être arrêté définitivement au stade larvaire. J'en croise en permanence, de ces mollusques intellectuels. Il y en a qui ne répondent jamais au téléphone, certains qui  n'ont aucune conscience des conséquences de leurs actes, d'autres encore qui n'ont aucun sens de l'engagement professionnel ou humain. Les connards ordinaires, ceux qui jettent leur mégot sur le parvis de votre immeuble, ceux qui vous collent leur voiture au cul pour vous obliger à manoeuvrer un temps fou pour sortir de votre place, le bus qui vous voit arriver en sprintant et qui démarre quand même,..ils commettent leur forfait, qui bien souvent vous pourrit la vie pendant un long moment, et repartent en souriant. L'instant d'après, ils vous ont oublié. Savoir qu'ils vont rentrer chez eux et vivre une vie normale me donne des envies de meurtres de masse.A tous ceux-là, je ne dis qu'une seule chose:

    FAITES UNE OEUVRE UTILE : TUEZ-VOUS. Et tuez vos parents, pour éviter la ré-é-dition d'une vie aussi inutile que la vôtre.

  • De moins en moins de catholiques (ancien texte)

     

    Grande panique! Il parait qu'il y a de moins en moins de catholiques dans mon petit pays. En cause, je cite l'étude-belge:

    -une Eglise passéiste

    -le clergé qui vit en système clos

    -une religion qui n'a pas su s'adapter.

    Je me pose la question suivante : comment explique le succès fulgurant de l'islam radical dans certaines communes, alors que la vision qu'il propose est encore plus passéiste, autoritaire, et qu'ils sont encore moins en phase avec le monde actuel (sauf quand il s'agit de piloter un avion, et encore, visiblement l'atterissage pose quelques soucis.....)?

  • Candide

    On nous dit souvent que le bonheur se cultive. Que la réalité de la vie n'existe pas, que tout dépend de la perception qu'on en a.

    On nous dit aussi que le bonheur ne se trouve pas dans l'avoir, mais dans l'être. Qu'il est évanescent, et que le faire durer est un combat quotidien. Combat contre la vie, contre les autres,contre ses propres mauvais penchants surtout.

    Pour ma part, je pense que le bonheur n'existe pas en tant que concept unique. Véritable précurseur de la physique quantique, il est aussi multiple que les gens qui essaient désespérément de le trouver. Pour un tel, ce sera fonder un foyer. Pour une autre, ce sera être libre, sans attache, vivre ses envies. Pour un enfant au Sahel, ce serait pouvoir manger à sa faim. Pour une Nigériane, ce serait échapper à l'excision...

    Mais plus que tout ça,le bonheur ne se trouve ni ne se prend....il se donne.

    Donnez-vous la peine d'être heureux. Charité bien ordonnée commence par soi-même, dit le proverbe( je sais, je le répète souvent...)