Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

politique - Page 22

  • Défendre l'indéfendable

    Les deux avocats de Mehdi Nemhouche doivent, à l'heure qu'il est, se sentir plutôt contents d'eux.

    Vous pensez bien, Libération (au nom bien porté,pour parler d'ex-otages) vient de révéler qu'un de leurs journalistes avait été prisonnier sous la garde de leur client.
    Client pour lequel ils  clament haut et fort l'absence d'intention politique lors de l'attaque du Musée Juif.
    En fin de compte, il semblerait qu'ils aient eu raison...le témoignage du journaliste français, Nicolas Hénin, dépeint un être "profondément perverti, et se servant de l'excuse du djihad pour assouvir ses instincts sadiques".

    Finalement, Monsieur Nemmouche est bien défendu. Maître Sébastien Courtoy est, lorsqu'on y regarde de plus près, en parfaite symbiose avec ce monstre, lui a reçu la"Quenelle D'or du "sympathique" Dieudonné pour ses positions ouvertement anti-sémites.

    Le plus étonnant est la réaction d'un des membres du Conseil de Déontologie du Barreau, qui a refusé de sanctionner Maitre Courtoy pour ce qu'il appelle des "gamineries".

    C'est fou ce qu'on s'amuse avec le bras tendu ces derniers temps...

  • Belle entrée en Liedts....

    Tenter les voleurs? Mais monsieur, à Schaerbeek, c'est un art de vivre...

    Lire la suite

  • Sale Juive!!

    recopié de la DH:

    "Une femme âgée de 75 ans a été victime mercredi 13 août dernier d'une agression antisémite dans les locaux de la maison communale d'Ixelles. Un homme l'a en effet frappée et poussée au sol en raison de son patronyme à consonance juive. 

    La Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA) compte déposer une plainte contre x pour coups et blessures avec circonstance aggravante de mobile raciste ou antisémite, a fait savoir jeudi son avocat, Christophe Goossens. Les faits remontent à mercredi dernier. La victime s'était rendue en matinée à la maison communale d'Ixelles, place Fernand Coq, pour aller y chercher des documents. Un jeune homme qui se trouvait derrière elle dans la file lorsqu'elle était au guichet a entendu son patronyme à consonance juive.

     

    Quand la victime s'est retrouvée dans le sas de sortie pour quitter les locaux, le suspect l'a frappée et poussée au sol en prononçant son nom de famille. Selon la victime, l'homme l'a également insultée. La septuagénaire, qui a souhaité conserver l'anonymat, s'en est tirée avec des hématomes à la jambe droite. Son agresseur n'a pour l'heure pas été identifié.

     

    "Les responsables politiques ne peuvent accepter la libération de la parole antisémite et doivent lutter contre le climat d'impunité qui entoure ces délits. La libération de la parole antisémite engendre tôt ou tard le passage à l'acte", a estimé Joël Rubinfeld, le président de Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA)."

     

    Son agresseur n'a pas été identifié...outre la forte probabilité que ce charmant homme ne soit pas issu d'une frange très tolérante de nos invités du soleil (rire), il est fort probable également que l'agression se soit déroulée :

    a) sans témoins

    b) pile au moment où la caméra est tombée en panne juste au-dessus du sas. Quelle poisse, tout de même...(double rire)

     

    Ceux qui ne comprennent pas l'ironie n'ont rien à faire ici...