Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

politique - Page 20

  • La NVA raciste? Mais nooooon.....

    Les récentes déclarations de Mr Vrancken ont déclenché un tollé sans précédent au sein de l'hémicycle. On ne s'étonnera pas de retrouver, parmi ces pourfendeurs de racisme primaire, des maghrébophiles notoires, comme Onckelinx ou Delpérée. Pouvait-il en être autrement? La première a du sang arabe dans les veines et est l'ex-épouse d'un personnage "du soleil" bien connu de la justice. Le second est président du Centre de l'égalité des Chances, dont j'ai déjà démontré la collaboration poussée avec la population en question.

    Pourquoi s'en étonner? Après tout, le peuple a voté pour un parti dont les vues n'ont jamais été dissimulées, au contraire de cette mafia rouge puante. Oui, la NVA a toujours été xénophobe. Oui, la NVA a toujours prôné des positions radicales en matière de gestion d'immigration. Dès lors, pourquoi s'étonner des propos d'un Vrancken qui ne fait que reproduire la réthorique de son parti politique? On en était déjà conscients avant, non?

    Le plus amusant est de voir que la plupart des arguments réfutant la phrase de Vrancken "L'immigration maghrébine n'a rien apporté à notre pays", sont issus de l'immigration d'origine. Autrement dit, les avantages que cette immigration a apportés sont bien réels, contrairement à ce que prétend ce membre de la NVA. Mais c'était celle de la première génération.

    A l'époque, le travail était abondant, et effectivement les premiers arrivants ont collaboré à l'effort de reconstruction. Oui, les premiers arrivés ont souvent travaillé dur, dans des conditions difficiles.

    Les temps changent. Les conditions aussi. Le travail s'est raréfié, et la troisième génération n'a plus le peu de valeurs qu'avait la première. les enfants nés ici n'ont rien retenu d'un islam de tolérance ni de l'engagement de leurs parents. Pourtant, ils se revendiquent d'une culture à laquelle ils sont totalement étrangers (un comble!) et d'une religion qu'ils avalent en braves moutons qu'on égorge ensuite (une spécialité chez eux). La plupart ne comprend strictement rien à l'islam véritable, ni à la culture d'accueil de l'orient. Nous vivons en 2013, et les maghrébins que nous côtoyons sont ceux de 2013, plus ceux de 1950.

    Inutile dès lors de nous rabâcher une vérité devenue obsolète.On constate, une fois de plus, que comme pour la vision qu'ils ont de leur religion, en matière de vue politique, certains maghrébins et leurs défenseurs sont complètement attardés.

  • A en perdre la tête

    Une affaire de menaces pose question récemment. Sans se prononcer sur le fond de l'histoire (une sombre affaire d'escroquerie supposée sur trame  de trafic de voitures), on ne peut que s'interroger sur les circonstances des menaces.

    http://www.dhnet.be/actu/faits/garagiste-menace-de-decapitation-c-est-juste-une-histoire-d-escroquerie-de-voitures-et-d-argent-543ed03535706c7176898daf

    Bien entendu, le fait que la DH publie cette info est déjà sujet à caution, cet organe de presse n'étant pas réputé pour l'aspect approfondi de ses articles.

    Cela dit, le témoignage de la sœur révèle des faits intéressants.

    "Il n'avait pas fumé, il avait ses nerfs". Cela sous-entend que pour pouvoir agir en personnes civilisées, les musulmans/maghrébins ont donc nécessairement besoin d'être fortement médicamentés ou sous influence. Ça en dit long sur la nature profonde de ces gens. A ma connaissance, seuls les animaux ont besoin de barrières artificielles pour dominer leurs instincts primaires.

    "Dans notre religion, on ne fait pas ça". Non seulement l'argument est stupide, mais en plus il est complètement faux.Si le fait de se prétendre croyant évitait la cruauté ou la barbarie, il y a longtemps que ça se saurait. L'Europe n'aurait jamais connu l'Inquisition, les guerres de religion, la Saint-Barthélémy, et j'en passe...pourtant les bourreaux se prétendaient dans tous les cas de bons serviteurs de Dieu.

    Mais même en acceptant cette absurdité, la phrase est fausse. Allez voir certaines pages Facebook (comme "Troc, débrouille et échanges sur Bruxelles") où des revendications clairement pro-sharia et promouvant l'instauration d'un état musulman en Belgique ne sont même pas voilées. Sans compter les menaces de violence, les malédictions diverses...alors l'aspect pacifiste de cette religion, personnellement, moi j'en doute. Si l'islam apportait tant de sérénité, pourquoi le revendiquer par la violence? Pourquoi vouloir l'imposer?

    Non, cette religion telle qu'elle a été importée dans nos contrées (et je précise bien, telle qu'elle est vécue et incomprise par NOS musulmans) n'est pas une voie de paix. Non, il n'y a pas d'entente possible avec des gens qui, je cite "refusent les autres lois que celles d'Allah". Qui refusent de comprendre qu'une religion se vit avant tout pour soi, et doit se subroger à la loi civile. Que la religion n'a pas à intervenir dans les cours d'histoire, dans les organisations de sports ou dans les distributions de repas.

    En bref, cette religion-là, celle des soi-disant croyants qui sont en fait pour la plupart des illettrés notoires doublés de retardés mentaux, n'a rien à faire chez nous.

     

  • Fête musulmane à tours et taxis

    Encore un non-évènement mis en place avec la bénédiction de nos poliTRIcards, qui lèchent l'anus de populations de plus en plus agressives et provocatrices en espérant leurs votes en fin de mandat (Philippe Moureaux, quelqu'un??).

    Sans compter que ce genre de "happening", sous couvert de visibilité,cherche surtout à renforcer la pression du groupe sur ses membres. Une religion n'est pas une marque, elle se vit d'abord pour soi et en accord avec ses principes profonds, pas en fonction de ce qu'une communauté en majorité peuplée d'analphabète répète stupidement sous la houlette d'imams plus ou moins dévoyés.

    Sans compter que cette manifestation éclipsera les quelques malheureux plus progressistes et éclairés qui remettraient en question certains des agissements de ladite communauté.

    Agissements dictés par des "guides" chassés de leur pays d'origines pour des positions ouvertement trop extrémistes...et devinez qui les accueille à bras ouverts? Rappelons-nous que lors des premières élections de l'organe représentatif des musulmans, un tiers des membres présents sur les listes venaient de mouvements fondamentalistes. Le mot intégriste n'était alors pas encore à la mode, il est devenu plus tendance depuis..