Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

politique - Page 15

  • Mise à pied

    Pour Monsieur Mayeur, le piétonnier du centre-ville (voulu par qui? Mystère...) est un grand succès. Succès écologique,succès économique et de "bien-être". Ces assertions péremptoires, venues d'un parachuté qui, rappelons-le , n'a été été élu par personne, ne résistent pas à l'analyse objective des faits.

    1) Succès écologique : il est clair que le petit pentagone sera directement débarrassé des voitures. Des bus aussi, par la même occasion. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin? Les Bus 63, 65 et 66 s'arrêtent dorénavant à la Gare Centrale, bonjour les marches sous la pluie pour rejoindre De Brouckère. Mais ça, évidemment, quand on est un édile se déplaçant en voiture avec chauffeur, on connait nettement moins bien. Sauf que les voitures qui s'y déplaçaient avant, elles n'ont pas disparu. Eh non...et où iront-elles, me direz-vous? Quelque chose me dit que la Petite Ceinture, déjà serrée au bord de l'asphyxie en heure de pointe, va être resserrée d'encore quelques crans au retour des grandes vacances....tiens, quelle curieuse coïncidence que ce projet soit mis en place juste au moment où la plupart des électeurs sont partis au soleil. Augmentation de voitures sur les rues périphériques, augmentation logique du temps de parcours, la réussite écologique devient d'un coup très relative. Sans compter la pollution physique et la saleté déjà dénoncée par de nombreux riverains et commerçants...pensez donct, le bourgmestre n'en a cure, il n'habite pas le quartier!!

     

    2)Succès économique : de quelle économie parle-t-on? A part quelques rares grandes enseignes qui survivent, le centre -ville est composé de night-shops et de commerce plus ou moins licites (si on exclut la Grand Place, bien entendu), ainsi que du commerce lucratif des prostituées de la Rue du Canal. Les autres avaient déjà bien du mal à se dépêtrer des loyers exorbitants, des travaux continuels, des changements de voirie insensés, c'est clair que maintenant, avec des camions incapables de livrer dans des conditions correctes, ils vont se porter nettement mieux qu'avant.

    3) Succès de bien-être...c'est sans doute l'argument le plus risible. Encore une fois, le centre de Bruxelles révèle son vrai visage une fois les heures de bureau terminées. Ce qui correspond, pour la fermeture des parachutes cités plus haut, à 15H30. A partir de ce moment, les sdf, les drogués, la petite vermine urbaine prend possession du piétonnier encore plus qu'elle ne le faisait déjà par le passé, y laissant au petit matin les traces nauséabondes de leur passage : canettes jetées au sol, déchets divers, seringues, préservatifs et j'en passe...mais une fois de plus,comment ce cher Monsieur Mayeur pourrait s'en rendre compte, lui qui n'est pas riverain?

    En somme, ce désir mégalomane d'un vautour rouge révèle encore, si besoin était, à quel point le PS se préoccupe peu de ses électeurs ou des concitoyens en général. Peu importe les effets secondaires d'une décision, tant qu'on n'y est pas directement confronté. Comme le dit un proverbe corse "Ne fais pas tes besoins là où tu dors". Exemple que le PS applique à la lettre : on dort à Lasne, et on transforme le boulevard Anspach en décharge.

  • la la la...et un Goblet de Rhum...

    Le voyage de la FGTB à Cuba n'en finit plus de faire des vagues. Normal, pour une île, me direz-vous. Après les grèves, quoi de mieux que d'aller se dorer la pilule...sur une grève justement.A plus de 100.000 euros la balade, dans un hôtel bien à l'écart du centre de la capitale pour mieux ressentir de l'empathie envers le peuple cubain, l'un des derniers bastions du socialisme trotskyste militant, nos chers syndicalistes ont eu tout le loisir de s'imprégner de la culture locale. S'imbiber serait le mot juste.

    La prochaine étape, la Corée du Nord? M'est avis qu'ils vont moins profiter du paysage. Au passage, ils auront sans doute l'occasion de passer chez le coiffeur, il parait qu'on rase gratis là-bas; Surtout très près du coup, et avec des sabres si possible.

  • Spécialisation? Doctorat en défense de pourris

    Monsieur Sébastien Courtoy semble s'être spécialisé dans la défense de personnages innommables, surtout s'ils ont une tendance au bras tendu prononcée (Dieudonné), à la radicalisation primaire ( le tueur du Musée Juif) ou encore des pseudo-Belges qu'en d'autres temps, on aurait occis promptement derrière le bois du Cazier (Laurent Louis).

    Cet avocat, cette "vermine" pour reprendre le terme d'un père d'enfant assassiné, montre là l'étendue de son sens de l'éthique, et surtout une certaine cohérence dans la démarche. On pourra difficilement le taxer d'inconstance ou de manque de convictions après cela, tant son parcours idéologique se dessine de façon éclatante en observant le nom de ses clients.

    Et après cela, les membres du conseil d'éthique des magistrats diront encore qu'il ne s'agit là que de "gamineries". Non. Mille fois non. Chez ces gens-là, monsieur, on se sert du système. On exploite ses failles. Chez ces gens-là, la robe cache des raccords d'uniforme vert, et les manches de la toge dissimulent un brassard à la croix gammée. Et ça fait "clop, clop" sous le bruit des bottes en canard, ou au son des mollahs....voire les deux.

    Chez ces gens-là, une visite de "Courtoy"-sie s'impose.Du genre de celles dont ils auraient littéralement du mal à se relever.