Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

politique - Page 2

  • Les GDI (Les grands débats inutiles)

    Ce matin, en écoutant Vivacité "c'est vous qui le dites" (je sais, je me fais du mal), j'ai assisté, médusé, à un déni de réalité affolant de la part d'une invitée de Benjamin Maréchal.
    Resituons la chose :

    Une ministre canadienne sort quasiment en larmes lors d'une négociation particulièrement ardue entre la Walbanie et le Canada lors des tractations sur le CETA.C'était au mois d'octobre.

    A tel point que l'image fait bientôt le buzz, qu'elle se fait huer en rentrant au Canada, et que finalement, Paul Merdette ...pardon, Magnette ne se montre plus aimant (ah ah) et ne revienne quelque peu sur sa position. Il faut dire que la Wallonie devenait la risée de toute l'Europe, s'attirant les foudres de Strasbourg, vu qu'une sous-région à peine plus grande d'un tache de vin sur un napperon de Mac Donalds, et rapportant encore moins en revenu que la Roumanie se permettait de bloquer un accord qui engageait l'Europe toute entière sur des matières aussi importantes que le commerce, l'exportation et même l'écologie.
    Or, cette ministre a affirmé récemment que tout cela relevait d'un simulacre, d'une manoeuvre politique finement pesée pour attendrir la population et la monter contre ses dirigeants.

    Déjà, le "débat" de l'émission de Vivacité scie des barreaux de chaise. Je cite "Selon vous, est-ce que cette manoeuvre est correcte ou pas?".
    Mais depuis quand se pose-t-on des questions de morale en politique moderne? Qui ne se souvient pas du "JE vous ai compris"? Qui a oublié les déclarations larmoyantes d'Elio quand on lui a reproché les mesures d'exclusion des chômeurs? Mesures que son propre gouvernement a votées sans sourciller?

    Quel est l'abruti qui croit encore à des concepts comme la vertu ou la déontologie en politique?Une fois de plus, les questions ineptes de cette émission démontrent à suffisance le niveau d'abrutissement non seulement de ses animateurs, mais également de son public. Comment? Je l'écoute aussi? Je vous l'ai dit, je dois avoir des penchants masochistes. Et puis, qu'y puis-je si ça vient juste après le Cactus, hein?

    Ce qui m'a le plus atterré, c'est qu'alors même que la ministre elle-même reconnaissait que tout cela relevait du jeu médiatique, une des invitées, au ton de voix qui trahissait un féminisme de mal-baisée (voire pas baisée du tout) s'entêtait à dire sur tous les tons que "non, ce n'était pas de la comédie, que tout ça c'était réel, parce qu'une femme ne peut pas montrer ses émotions, qu'une femme en politique est de toute façon illégitime, qu'on lui a reproché sa faiblesse,et donc il a fallu qu'elle trouve cette excuse, bla bla".
    A ce point de déni, avec les preuves éclatantes sous le nez, vouloir encore nier la vérité...aucun doute, cette imbécile est mûre pour rentrer en politique. Elle pourra discuter à loisir avec la ministre canadienne des bienfaits des oignons dans les mouchoirs pour faire pleurer les yeux sur commande.

  • Ces vautours qui nous gouvernent

    Le scandale Nethys/ Publifin a une fois de plus révélé l'énorme fossé qui se creuse depuis des décennies entre le monde politique et la population.

    Petit rappel des faits : le 20 décembre, le Vif L'express révèle le montant faramineux des rémunérations perçues par les membres des "comités de secteur" de Publifin, pour assister à des réunions où la présence n'est pas obligatoire. Vous avez bien lu, ces élus recevaient jusqu'à 9800 euros brut par an pour ne PAS aller à 4 réunions! A ce prix-là, je veux bien NE PAS assister à mes 12 réunions par an du Conseil de Copropriété et NE PAS lire les dizaines de mails par jour envoyés dans le cadre de la gestion de mon immeuble.
    Là où ça se complique, c'est que Publifin, intercommunale (et donc société de droit public financé par l'argent du contribuable- le vôtre et le mien), déteint à 99% Nethys, société de droit privé. Et que son administrateur touchait la somme royale de 153.000 par an. Pas mal, quand on sait qu'en même temps, ledit contrôleur (Claude Parmentier, chef de cabinet d'un certain Paul Furlan, ministre wallon) était EGALEMENT membre du conseil d'administration de Publifin, ociété qui est censé gérer et contrôler Nethys (vous suivez toujours?).
    En d'autres termes, le contrôleur était également le contrôlé, au nez et à la barbe de son ministre de tutelle.


    http://www.rtl.be/info/belgique/politique/la-compagne-de-paul-furlan-travaillait-dans-son-cabinet-depuis-2009-sans-que-ce-ne-soit-renseigne-883905.aspx


    Sinistre Wallon, qui adopte la position classique du PS : le déni.
    Non, il ne savait pas que Claude Parmentier était à la fois administrateur à Publifin et Nethys.
    Non, il ne savait pas ce monsieur touchait une rémunération de 153000 euros, payés légalement par Nethys (SA) mais dans les faits par Publifin (Société publique).
    Non, il ne savait pas que sa compagne travaillait pour lui à 2 postes : comme permanente pour le cabinet du bourgmestre Paul Furlan et comme conseillère spéciale (une fonction dont on se demande ce que recouvre le caractère spécial)du ministre Paul Furlan. Ces deux fonctions sont bien rémunérées, mais ne sont pas reprises dans la liste déposée par Mme Herbé.
    Et ce en plus des 7 autres mandats (dont 2 rémunérés) exercés par cette demoiselle. C'est à se demander où elle trouve encore l'énergie pour accomplir le devoir conjugal, à moins que le concept de dessous de table ne soit repris dans l'appellation "conseillère spéciale" et pris au sens littéral.


    https://www.cumuleo.be/mandataire/14410-anne-sophie-herbe.php

    Soyons fair-play ; pour une fois, ma cible favorite n'est pas seule en cause.En effet, parmi les membres de ces fameux comités de secteur, on retrouve des élus PS, MR et CDH, soit les trois tendances majoritaires de notre paysage politiques. Elus trop heureux de profiter de la manne financière. Pensez donc : être payé pour ne pas se déplacer!

    Enfin pour terminer, il faut se rappeler que Publifin est simplement le nouveau nom de Tecteo, autre intercommunale à l'odeur de soufre, engluée dans des affaires vaseuses de détournement de fonds public et de rémunérations douteuses d'administrateurs grassement payés. Autre nom, mêmes valeurs. Tellement assumées que le site n'a pas changé de nom de domaine :

    http://www.tecteo.be/

    L'avantage en Wallonie, c'est que si vous criez "Corrompu" dans n'importe quelle ville, vous aurez au moins 3 personnes qui se retourneront. Pratique quand on se perd de vue...

  • Pole position

    S'il y a bien une chose qui m'horripile pour l'instant,c'est la polarisation délirante autour de migrants.A lire les gauchistes, si on n'est pas à 100% derrière les migrants, en acceptant de fait tout et n'importe quoi (surtout des non-réfugiés venant de pays qui ne sont pas en guerre), on est forcément un fasciste/ extrémiste/ raciste -barrez la mention inutile ou prenez-les toutes. A croire que c'est la responsabilité de l'Europe de devenir la poubelle du monde (et je vise bien ici ceux qui viennent sans aucune volonté de s'intégrer, non les migrants dans leur ensemble).
    De même, chez les militants du FN, quand on signale qu'une portion non négligeable d'allochtones ne rêve que de contribuer en paix à la société d'accueil, on est aussitôt taxé d'islamophile ou de...bobo.
    Personnellement, j'ai choisi une voix médiane :
    Si je refuse un blocage total des frontières, je défends un contrôle nettement plus strict, avec vérification d'identité préalable et test de connaissances générales,par exemple. Koffie Hanane prétend que les migrants sont un enrichissement culturel, mais que je sache, aucune étude sérieuse n'a été faite sur le niveau social ou scolaire desdits migrants.
    Ma grande crainte, c'est qu'à force de faire la politique de l'autruche depuis 40 ans, la gauche a fini par donner naissance à ce qu'elle souhaitait précisément éviter.
    Même quand on contre point par point les arguments douteux d'une certaine gauche, le même laïus revient sans cesse, à croire qu'en plus d'être aveugles volontairement, les bobos ont également des problèmes de lecture.