Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Perso - Page 33

  • Si c'est telle...

    Parce que m'accompagner sur cette route étrange lui demande chaque jour autant de folie que de courage
    Parce que mes humeurs d'orage passent sur elle comme une ondée de printemps sèche à la la chaleur 
    Parce que mes levers et mes couchers sont sans soleil si je ne l'entends pas rire
    Parce que c'est telle qu'elle est,que je suis au plus près d'elle et pourtant si loin
    Parce que même sur Mars, être près d'elle est avant tout un état d'esprit
    Parce que chaque fois qu'elle me quitte, une partie de moi s'éteint
    Parce qu'enfin tout ce qu'elle est me fait trouver un centre fixe dans cette spirale incontrôlable
    A elle, je dis merci. Merci à la vie de m'avoir laissé rêver un instant ou deux, merci au monde de m'avoir donné une amie dont l'âme a la beauté du diamant, dans un écrin abîmé par le temps. Et pour la remercier, je ne trouve rien de mieux que ce superbe texte de Moustaki

    "Si vous la rencontrez bizarrement parée,
    trainant dans le ruisseau un talon déchaussé
    Et la tête et l'oeil bas comme un pigeon blessé,
    Messieurs, ne crachez pas de jurons ni d'ordures
    Au visage fardé de cette pauvre impure
    Que déesse famine, par un soir d'hiver
    a contraint à relever ses jupons en plein air.
    Cette bohème là c'est mon bien ma richesse,
    Ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse...


    La femme qui est dans mon lit
    N'a plus vingt ans depuis longtemps
    Les yeux cernés par les années
    Par les amours au jour le jour
    La bouche usée par les baisers
    Trop souvent mais trop mal donnés
    Le teint blafard, malgré le fard
    Plus pale qu'une tâche de lune

    La femme qui est dans mon lit
    N'a plus vingt ans depuis longtemps
    Les seins si lourds de trop d'amour
    Ne portent pas le nom d’appâts
    Le corps lassé trop caressé
    Trop souvent mais trop mal aimé
    Le dos vouté semble porter
    Des souvenirs qu'elle a dû fuir

    La femme qui est dans mon lit
    N'a plus vingt ans depuis longtemps
    Ne riez pas, n'y touchez pas
    Gardez vos larmes et vos sarcasmes
    Lorsque la nuit nous réunit
    Son corps ses mains s'offrent aux miens
    Et c'est son cœur couvert de pleurs
    Et de blessures qui me rassure "
    En voici deux versions, la première de l'intouchable Serge Reggianni
    http://www.youtube.com/watch?v=k57Zbo_mnWY
    Jetez une oreille sur  l'autre, déglinguée, poignante, d'une détresse absolue chantée par un Arno qui n'a jamais sonné aussi mélancolique.

  • (ceux qui font) La pluie et le beau temps

    Suite à "l'affaire" Trullemans, la RTBF a organisé un "débat" ce dimanche 5 mai. Sur Mise au point, on pouvait voir un éventail de tous bords, pourvu qu'ils soient de la gauche militante et surtout apparentés au MRax. Il y avait là, outre l'inévitable Phillipe Moureaux, Edouard Delpérée, président du centre pour l'égalité des chances, le président du FDF (histoire de prouver une soi-disant neutralité), le président du Mrax, Mustapha H, fondateur de Muslim Rights (tout un programme!) et comme atout top crédibilité, Michael Modrikamen, censé représenter Luc Trullemans. Quand on connait la gabegie que fut la fondation de son parti, on ne peut qu'avoir de funestes pressentiments en apprenant qu'il va défendre le météorologue de RTL-TVI à son procès. Pardon, l'ex-météorologue, qui a été évacué manu militari par RTL-TVI, sous prétexte que son mur facebook engageait la station tout entière.

    Ce qui m'a donné une nausée carabinée dans tout cela, c'est que bien-pensants sus-nommés n'ont pas fait entendre le moindre son lors des diatribes autrement plus violentes d'un certain Fouad Belkacem, président de Charia For Belgium, groupuscule bien connu pour ses positions très ouvertes en matière de religion et de séparation Etat-Clergé musulman.

    Après avoir lu attentivement le texte complet de Mr Trullemans, j'en déduis deux choses :

    -On peut être un scientifique estimé (rappelons quand même qu'il a participé de nombreuses fois à des missions scientifiques de haut vol, comme le calcul des paramètres climatologiques pour l'ESA ou les prédictions et les conseils dans le cadre de la mission polaire) et commettre de belles boulettes. Poster un avis sur facebook est une chose en tant qu'anonyme, c'en est une autre en tant que personnage public.

    -La communauté maghrébine est devenue intouchable dans notre pays. Il existe une véritable omerta autour de ses éléménts les plus séditieux, et ce qui est plus affolant, c'est que ses plus ardents défenseurs sont introduits dans des positions-clés de notre état : ministres (Laurette, si tu nous entends...),ex-bourgmestres de communes à la coloration brune nettement marquée,  ou autres soi-disant "défenseurs des libertés". Liberté qui s'applique surtout à une caste de gens dont certains mordent la main qui les nourrit. Mais vous pensez bien que le jour où les caisses seront vides du fait de cette manne si généreusement offerte par "eux", c'est à dire payée par vous et moi, ces mêmes bien-pensants auront à coeur de délier les cordons de leur bourse pour venir en aide à ces pauvres malheureux. Comment? Non? Je rêve? Mais alors, ce ne serait pas des vrais socialistes? Ah, on me dit dans l'oreillette que ce sont surtout des vrais membres du Parti Socialiste. La nuance est de taille....

  • Moi j'enmairde l'ortograf'!

    Je suis un utilisateur assidû des salons de chat (et non tchat, c'est un terme anglais). J'y passe en moyenne une heure par jour. Et c'est avec un effroi certain que je constate que la qualité d'écriture générale baisse à une vitesse vertigineuse. Pour dire, je suis obligé de lire certains des messages à voix haute pour en comprendre le sens.

    Certains arguent que c'est dû au langage SMS, que l'abréviation devient la norme. Mais je constate souvent des ajouts ou des erreurs qui ne raccourcissent aucunement, et qui n'en rendent pas le mot concerné plus compréhensible pour autant.

    Quand on écrit "je s'est" à la place de "je sais",quand on place un "t" à la place d'un "d" ou un "s" à la fin d'un mot, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un effet SMS. Même si l'on ne peut nier que l'usage fréquent de ce type de message n'a certes pas dû aider les locuteurs à garder un niveau élevé.

    Les raisons sont multiples : manque de lecture des jeunes-mais pas que, manque de suivi dans l'enseignement...quand on pense que certains avaient voulu supprimer les cours d'orthographe en primaire et secondaire, il y a de quoi se poser des questions.

    Au-delà de cette perte progressive d'une maîtrise de la langue, je note aussi et de plus en plus un raccourcissement et une simplification des idées. Cette réflexion rejoint celle que m'avait suggérée ma fidèle lectrice, et explique en partie pourquoi la masse populaire devient de moins en moins apte à s'exprimer de façon réfléchie. Toute la communication actuelle semble ne se dérouler que dans l'instant, sans aucun recul, et dans un nivellement par le bas sinon voulu, au moins bien aidé par les médias. L'exemple le plus frappant est Twitter, qui a récemment montré à quel point son usage pouvait se révéler à double tranchant. Et de toute façon, comment espérer que l'on puisse développer un sujet correctement sur des messages de deux phrases?

    Je joue mon Don Quichotte, sans doute. Et Cervantés doit bien rire de mes combats un peu désespérés. Mais tant que je ne me serai pas fait désarçonner par des moulins à vent, je chevaucherai la Rossinante de mes espoirs que la langue française, cette langue que j'aime, que je respecte parce qu'elle me permet de m'exprimer et de pouvoir signaler ce qui me et vous touche, que cette langue donc se relève de cette fange où la mettent les SMS-ophiles et autres illettrés néo-technologiques.