Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Perso - Page 31

  • Incommunicado

    Quelqu'un m'a récemment fait la remarque, assez justifiée, que l'approfondissement des relations passait par une communication intense.Qu'on ne pouvait apprendre à se connaitre qu'en se parlant.

    Mais au fond, de quoi parlons-nous? Nous, les humains. Notre espèce possède une particularité d'avoir un langage articulé autour de phonèmes liés entre eux. Cette spécificité est probablement à la base du développement du cortex supérieur, diminuant par là l'importance du cerveau reptilien, siège des instincts.Nous sommes passés de l'expression immédiate d'envies et besoins primaires à un stade d'abstraction jamais atteint dans le règne animal. Et pourtant...

    Et pourtant, jamais la communication n'a semblé aussi difficile qu'à notre époque. Les moyens de transmettre de l'information ont explosé en nombre et en formes, de la tablette au cloud, en passant par les blogs, les sites de messages brefs, les SMS, les quotidiens numériques...au détriment souvent de la pertinence et de la qualité du contenu.

    Nous avons dégagé les mots de leur sens, empli notre espace d'un méta-langage vide de réalité, éloigné les signifiants de leur signification.

    Nous avons établi un espace incommunicationnel, où finalement à force de parler, on finit par ne plus rien se dire. Le bruit des mots n'arrive que difficilement à couvrir la peur du vide assourdissant, vide qui n'est qu'un reflet  de notre impuissance à pouvoir s'approcher les uns des autres. 

    Ami lecteur, amie lectrice,  apprends à nous/te/me trouver dans le silence. Il est bien plus riche de nous, les humains, que tu ne le penses.

    Pour M.

     

  • What does really matters

    Certaines rencontres, de personnes au départ parfaitement inconnues, vous transforment profondément. Au détour d'une conversation, vous êtes soudain confrontés à des peines immenses, à des douleurs engendrées par la vie d'une intensité telle que les mots qui vous viennent sonnent d'un vide insondable. Cruelle ironie pour un amoureux de la langue française comme moi de ne pas pouvoir trouver les mots justes dans des cas pareils.

    Aujourd'hui, une dame est venue à ma rencontre . A la douleur d'avoir perdu un fils, s'ajoute une douleur physique due à des incidents méidcaux graves, dont je suis persuadé qu'ils sont la conséquence de son chagrin. Et pourtant, cette femme m'a impressionné par une volonté de fer, par cette force qui émanait d'elle de vouloir continuer par-dessus tout à vivre, à vivre cette vie désormais emplie d'absence.

    Aujourd'hui, j'ai été marqué par une épreuve que je n'ai pas vécue, et qui m'a pourtant remué comme une vague de fond, me faisant soudain comprendre que cette vie, malgré ses oripeaux de sorcière, malgré ses relents parfois putrides, nous tend les bras, et qu'il faut la chérir plus que n'importe quel joyau ou trésor.

    Oui, cette vie est une chienne. Oui cette vie ici n'est parfois qu'un purgatoire. Mais c'est la seule que nous ayons. On n'a pas de deuxième jeton pour rejouer la partie . L'aimer malgré tout  est la seule façon d'espérer voir le game over en ayant battu le Jeu. Dans tous les autres cas, on arrive perdant.

    Ce post, c'est ma façon de dire à cette vie-là, qui est aussi la vôtre et celle de quelques 7 milliards d'humains "Espèce de salope, je t'aime quand même".

     

     

     

  • Leçon de vie

    Parfois, très rarement, la vie met sur votre chemin une borne indicatrice. Quelqu'un qui vous dit droit dans les yeux "Tu te plantes, change de voie". Il est parfois difficile d'entendre ces avertissements, à fortiori si d'autres ont déjà essayé avant. Mais ils sont là. A nous de vouloir écouter.