Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Perso - Page 26

  • Prison dorée


    Je lis de plus en plus d'articles de faits divers qui présentent systématiquement la même phrase : "Le prévenu était déjà connu pour des faits similaires". Sous d'autres formulations aussi, notez bien.Petit florilège:

    • Le prévenu est bien connu des services de police
    • Le suspect a été arrêté pour des faits similaires
    • Le suspect avait déjà commis de nombreux méfaits
    • Le suspect est bien connu de la jstice

    Si nos prisons étaient ce qu'elles devraient être, à savoir l'enfer, peut-être que ces mêmes suspects y réfléchiraient à deux fois avant d'y retourner. Et ce quoiqu'en disent ces ordures de bien-pensants, visiteurs de prisons et autres catholiques culs-bénits et soi-disant altruistes du dimanche. Altruisme qui ne se manifeste que contre les bourreaux, jamais contre les victimes.

    Où étaient ces mêmes visiteurs de prison quand on a arrêté Dutroux? Où étaient ces mêmes visiteurs de prisons quand Michèle Martin a laissé agoniser Julie et Melissa? Nulle part. A aucun moment leur voix fielleuse ne s'est fait entendre.ces monstres sont encore plus condamnables que les voyous qu'ils défendent. Et s'ils se plaignent des conditions de détention en Belgique (télé, playstation, etc...) qu'ils se fassent arrêter en Turquie ou aux Phillipines, ça élargira leur point de vue...en même temps que leur anus. Cela leur serait salutaire, de toute façon, on confond déjà leur orifice anal avec leur bouche.

    Il faudrait peut-être aussi ré-envisager le travail forcé systématique. Il y a tant d'édifices publics, de routes, de bâtiments qui nécessitent d'être restaurés, et pour lesquels nos gouvernements n'ont soi-disant pas d'argent. Argent qu'ils dépensent joyeusement par ailleurs en représentations et autres délégations dans des pays étrangers pour vanter les mérites d'un pays dont l'Europe entière se gausse, tant notre royaume est devenu une terre de surréalisme absurde.

    Utilisons ces déchets et transformons-les en force de travail utile. Cela aura pour double avantage de faire de nettes économies et de les réhabiliter en tant qu'individus productifs dans notre société malade. Chacun sait que le travail est structurant et stabilise une conscience citoyenne. Ce n'est pas un hasard si une certaine catégorie de la population - suivez mon regard- tente d'y échapper à tout prix.

  • Coup de coeur musique 3


    La Finlande a toujours été un pays à part...après Ikea et ses meubles démontés/démontables/pas remontables, après les fous furieux d'Impaled Nazarene, la mélancolie sauvage d'un Sentenced, voici venir la curiosité Kyrria du pays des mille lacs.

    On sent que ces p'tits gars ont bien potassé leur Faith No More. Les ambiances originales, tour à tour orientales, fusion, voire presque hip-hop par moments, sont un héritage assumé du groupe de Mike Patton. le chant oscille entre le nasillard et l'envoûtant grave à la Nick Cave-qui aurait appris à chanter en rythme. Guitares au groove entêtant, basse sautillante, batterie inspirée...ce disque est une cure à la mauvaise humeur ambiante, et un remède de cheval contre les matins gris.

    De l'ouverture bien groovy "Centerpiece" à l'aspect tribal de "Mind the Light", en passant par la ballade réussie "Sister Moon", Kyrria prouve en 13 morceaux qu'il existe un skeud de qualité à ceux qui cherchent le maillon manquant entre DAD deuxième époque et le Faith No More de King for a Day. Auteurs à ma connaissance d'un seul album Alien,ce disque est à vous procurer rapidement pour vous mettre une solide banane pour la journée...

     

  • La famille Addams

     Il existe des familles où tout se passe calmement. J'en suis certain. il doit en exister, de ces familles àa mode Ingalls, où les plus gros drames sont la mort du poisson rouge, où la naissance d'un poussin suffit à rendre guillerette toute la maisonnée pendant 3 épisodes.

    Il existe aussi des familles où parents et enfant se déchirent, où l'impossibilité de communiquer devient tellement pesante qu'elle annihle toute énergie, où le simple fait de se voir crée des tensions explosives. Et le pire, c'est de se dire que ce n'est pas le manque d'amour qui en est la cause.

    Mal aimés, sans doute, mais aimés tout de même, les enfants de ces familles se construisent une vie faite d'embûches, et se forgent peu à peu une armure. Pour l'un ce sera la drogue, pour l'autre la marginalisation ou le refus..;et puis il y a ceux qui luttent en permanence pour ne pas perdre le peu de sanité mentale qui leur reste.

    A tous ceux-là, aux damnés de l'amour familial, à ceux pour qui la famille est autant une croix qu'un cadeau, j'envoie mes pensées....nous ne sommes pas seuls.