Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Perso - Page 22

  • Défendre l'indéfendable

    Les deux avocats de Mehdi Nemhouche doivent, à l'heure qu'il est, se sentir plutôt contents d'eux.

    Vous pensez bien, Libération (au nom bien porté,pour parler d'ex-otages) vient de révéler qu'un de leurs journalistes avait été prisonnier sous la garde de leur client.
    Client pour lequel ils  clament haut et fort l'absence d'intention politique lors de l'attaque du Musée Juif.
    En fin de compte, il semblerait qu'ils aient eu raison...le témoignage du journaliste français, Nicolas Hénin, dépeint un être "profondément perverti, et se servant de l'excuse du djihad pour assouvir ses instincts sadiques".

    Finalement, Monsieur Nemmouche est bien défendu. Maître Sébastien Courtoy est, lorsqu'on y regarde de plus près, en parfaite symbiose avec ce monstre, lui a reçu la"Quenelle D'or du "sympathique" Dieudonné pour ses positions ouvertement anti-sémites.

    Le plus étonnant est la réaction d'un des membres du Conseil de Déontologie du Barreau, qui a refusé de sanctionner Maitre Courtoy pour ce qu'il appelle des "gamineries".

    C'est fou ce qu'on s'amuse avec le bras tendu ces derniers temps...

  • Pathétique !!

    Il existe une catégorie de gens bien particulière...

    Ceux qui vous marchent dessus en n'ayant aucune conscience de votre vie

    Ceux dont l'univers se résume à leur seule personne

    Ceux qui évoluent dans une sphère dont l'horizon mental est tellement limité qu'il s'arrête à la pointe de leurs ongles soigneusement manucurés

    Ceux pour qui l'apparence est plus qu'une valeur, elle en est devenue une religion

    Chez ces gens-là, disait Jacques Brel

    Chez ces gens-là, monsieur, je ne veux pas aller. Qu'y ferais-je? Mon monde est à l'opposé du leur. Et c'est très bien ainsi. Qu'ils restent dans leur réalité, moi dans la mienne.

    Je décide à vie d'être plus riche qu'eux. Plus riche d'amitiés vraies, d'amour véritable et profond, d'expérience de vie d'une lumière aveuglante, riche de ces souvenirs qui vous illuminent un matin gris de novembre.

    Chez ces gens-là, monsieur, on ne vit pas, on compte....Mais on ne se rend pas compte, au bout du compte, qu'ils ne font que vivre des contes à dormir debout. Et quand le réveil se fait, à la fin d'une vie vide, il est souvent dur.

  • Tire ton plan

    Quand on est nouveau, dans quelque environnement que ce soit, c'est toujours agréable de pouvoir fureter. Que ce soit un métier, ou un club, c'est un plaisir que de pouvoir trouver ses marques à son aise, sans être perpétuellement encadré, dirigé, cloisonné.
    Oui mais...un bébé qui apprend à marcher a besoin d'un support. Une personne avec la jambe dans le plâtre a besoin d'une béquille. La liberté dont on jouit doit nécessairement s'accompagner d'une réponse, d'un conseil quand on en a besoin. Parce qu'on ne sait jamais tout dès le départ. Parce que ce qu'on attend de nous, on doit nous fournir les bases pour y parvenir.
    Comment espérer d'un apprenti maçon qu'il vous reconstruise un proche, si vous ne lui montrez même pas comment faire du ciment?

    C'est encore pire quand vous êtes exigeant envers vous-même, que vous avez du mal à tolérer l'échec. Pire encore, quand ce qu'on vous reproche est principalement dû à ce manque d'informations.

    Là, dans ces moments, la frustration grandissante exige un contrôle de soi intense, et il suffit souvent d'une petite étincelle pour mettre le feu aux poudres....