Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Perso - Page 19

  • A en perdre la tête

    Une affaire de menaces pose question récemment. Sans se prononcer sur le fond de l'histoire (une sombre affaire d'escroquerie supposée sur trame  de trafic de voitures), on ne peut que s'interroger sur les circonstances des menaces.

    http://www.dhnet.be/actu/faits/garagiste-menace-de-decapitation-c-est-juste-une-histoire-d-escroquerie-de-voitures-et-d-argent-543ed03535706c7176898daf

    Bien entendu, le fait que la DH publie cette info est déjà sujet à caution, cet organe de presse n'étant pas réputé pour l'aspect approfondi de ses articles.

    Cela dit, le témoignage de la sœur révèle des faits intéressants.

    "Il n'avait pas fumé, il avait ses nerfs". Cela sous-entend que pour pouvoir agir en personnes civilisées, les musulmans/maghrébins ont donc nécessairement besoin d'être fortement médicamentés ou sous influence. Ça en dit long sur la nature profonde de ces gens. A ma connaissance, seuls les animaux ont besoin de barrières artificielles pour dominer leurs instincts primaires.

    "Dans notre religion, on ne fait pas ça". Non seulement l'argument est stupide, mais en plus il est complètement faux.Si le fait de se prétendre croyant évitait la cruauté ou la barbarie, il y a longtemps que ça se saurait. L'Europe n'aurait jamais connu l'Inquisition, les guerres de religion, la Saint-Barthélémy, et j'en passe...pourtant les bourreaux se prétendaient dans tous les cas de bons serviteurs de Dieu.

    Mais même en acceptant cette absurdité, la phrase est fausse. Allez voir certaines pages Facebook (comme "Troc, débrouille et échanges sur Bruxelles") où des revendications clairement pro-sharia et promouvant l'instauration d'un état musulman en Belgique ne sont même pas voilées. Sans compter les menaces de violence, les malédictions diverses...alors l'aspect pacifiste de cette religion, personnellement, moi j'en doute. Si l'islam apportait tant de sérénité, pourquoi le revendiquer par la violence? Pourquoi vouloir l'imposer?

    Non, cette religion telle qu'elle a été importée dans nos contrées (et je précise bien, telle qu'elle est vécue et incomprise par NOS musulmans) n'est pas une voie de paix. Non, il n'y a pas d'entente possible avec des gens qui, je cite "refusent les autres lois que celles d'Allah". Qui refusent de comprendre qu'une religion se vit avant tout pour soi, et doit se subroger à la loi civile. Que la religion n'a pas à intervenir dans les cours d'histoire, dans les organisations de sports ou dans les distributions de repas.

    En bref, cette religion-là, celle des soi-disant croyants qui sont en fait pour la plupart des illettrés notoires doublés de retardés mentaux, n'a rien à faire chez nous.

     

  • Fête musulmane à tours et taxis

    Encore un non-évènement mis en place avec la bénédiction de nos poliTRIcards, qui lèchent l'anus de populations de plus en plus agressives et provocatrices en espérant leurs votes en fin de mandat (Philippe Moureaux, quelqu'un??).

    Sans compter que ce genre de "happening", sous couvert de visibilité,cherche surtout à renforcer la pression du groupe sur ses membres. Une religion n'est pas une marque, elle se vit d'abord pour soi et en accord avec ses principes profonds, pas en fonction de ce qu'une communauté en majorité peuplée d'analphabète répète stupidement sous la houlette d'imams plus ou moins dévoyés.

    Sans compter que cette manifestation éclipsera les quelques malheureux plus progressistes et éclairés qui remettraient en question certains des agissements de ladite communauté.

    Agissements dictés par des "guides" chassés de leur pays d'origines pour des positions ouvertement trop extrémistes...et devinez qui les accueille à bras ouverts? Rappelons-nous que lors des premières élections de l'organe représentatif des musulmans, un tiers des membres présents sur les listes venaient de mouvements fondamentalistes. Le mot intégriste n'était alors pas encore à la mode, il est devenu plus tendance depuis..

  • Pas en mon nom

    La campagne "Not in my name" (pas en mon nom), initiée par des musulmans pour marquer leur désaccord face à l'état islamique est une démarche positive.

    Pourquoi faut-il que des imbéciles comme Corinne Torrekens se fende d'une remarque stupide "Demande-t-on aux catholiques de se désolidariser des prêtres pédophiles ?". Et dire que cette andouille est "chercheuse" à l'ULB.

    Cette université n'a de toute façon plus rien de libre si ce n'est son nom. Comparer les deux problématiques est d'une c.... sans nom, pour ne pas dire anti-scientifique.

    Du côté des prêtres pédophiles, nous nous retrouvons face à un comportement déviant officiellement répudié par l'Eglise, et hors contexte religieux.Autrement dit, les prêtres incriminés ne violent pas les enfants au nom de la religion catholique.

    Tandis que l'Etat Islamique fonde la justification de ses actes précisément sur la religion.

    La sortie de Mme Torrekens résulte bien d'une bêtise insondable. Par contre, le rapprochement est patent en ce qui concerne le silence assourdissant des autorités religieuses concernées envers leurs membres souillés...du moins jusqu'à présent. Il est notable de constater qu'il faille à chaque fois un scandale énorme pour qu'enfin les dignitaires ne réagissent publiquement. Et encore, du bout des lèvres.

    Combien de temps a-t-il fallu avant l'attentat au musée Juif, pour qu'enfin on reconnaisse la montée grandissante d'un anti-sémitisme fleurant bon la croix gammée au sein d'une certaine frange de la communauté musulmane?

    Combien de temps a-t-il fallu avant l'explosion du scandale des prêtres pédophiles pour qu'enfin l'Eglise ne prenne conscience du problème? Souvenons-nous du manque total d'empathie de Monseigneur Léonard au cours de l'interview hallucinante de cynisme qu'il avait accordée suite à l'affaire récente de pédophilie au sein de l'Eglise.

    L'adage "Qui ne dit mot consent" reste plus que jamais d'actualité...