Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Musique - Page 7

  • Un grand nous quitte...hommage à Moustaki

    Le juif grec à la voix de velours et aux textes poignants comme le grand Georges nous a laissés. Presque quatre fois vingt ans, il est allé rejoindre l'Auvergnat à travers ciel, et doit sans doute enfin se sentir à sa place, entre le Grand Jacques, Georges le bourru au coeur tendre,Edith la géante à la taille de guêpe, lui que sa modestie a toujours fait prendre une distance que d'aucuns prenaient pour de la froideur.
    Adieu l'artiste.On ne verra plus ta gueule de métèque, de juif errant, de pâtre grec ni tes cheveux (blancs, comme ce soleil de Grèce qui t'a toujours accompagné) aux quatre vents. Adieu.

  • coup de coeur Musique 1

    En effectuant de menus travaux de nettoyage, j'ai remis la main sur un des trésors cachés de ma cdthèque . Enfin, pour être plus précis, de la partie la plus bruitiste de celle-ci. Un album d'une rare perfection avait en effet quasiment disparu de ma mémoire, coincé quelque part près d'un Entombed des familles (Wolverine Blues) et le live d'Emperor. Avouez qu'avec de telles références juste à ses côtés, il y a de quoi se sentir tout petit. Et pourtant....

    L'album Crimson, du fabuleux groupe de Dan Swäno Edge of Sanity est une perle. Jamais le metal suédois n'avait jusque là atteint un tel équilibre entre lourdeur et envolées lyriques, entre simplicité apparente des riffs et intelligence de composition. L'alternance de passages au groove entêtant et les ponts progressifs, parfois à la limite du rock psyché des premières heures-on n'est pas loin de Pink Floyd par moments, ce grain particulièrement graisseux des guitares qui n'enlève rien à leur tranchant mélodique,et par-dessus tout, cette voix époustouflante capable de gronder dans les graves aussi bien que poser un chant clair d'une limpidité ahurissante comme seul un Michael Akerfeldt pouvait le faire.

    Le pari audacieux de n'en faire qu'une seule piste renforce encore la nécessité de s'immerger dans l'oeuvre toute entière. Edge of Sanity n'a jamais pris ses fans pour des brutes épaisses. Au contraire, il a prouvé depuis ses débuts que le metal pouvait combiner puissance et finesse sans se dénaturer. Cet album marquera une étape cruciale dans son évolution, et les albums suivants, tout du moins jusqu'à Infernal, prouveront que le génie peut parfois surgir des profondeurs les plus obscures.