Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Belgique - Page 31

  • Etre fonctionnaire, c'est avant tout un état d'esprit

    Je suis subjugué par la capacité qu'on certains organismes sociétaux à ne produire aucune activité réellement constructive, et à transformer le temps en une denrée moins chère que les résidus de fosses septiques...et encore. La merde a toutjours une utilité : engrais, boues actives, etc.... Mais ces organsimes donc, semblent avoir du temps à profusion, et en générer à la demande...surtout du temps inutile. Ce temps dont la rentabilité est inversément proportionnelle à sa quantité, passé en réunions absurdes, et commissions sans objet, en palabres dont l'inutilité n'a d'égal que les sobriquets pompeux dont on les affuble.

    Pendant ce temps, les problèmes consommateurs de temps utile perdurent. Bien souvent, les solutions sont peu voire pas du tout coûteuses, et ne demandent qu'une implication plus accentuée de tous les tenants et aboutissants de la situation ayant généré le problème. Elles demandent aussi un certain bon sens, et le dépassement d'intérêts personnels au profit d'une vue plus large, embrassant la majorité des acteurs. Elles demandent en somme de penser en êtres collectifs et fonctionnant comme tels, pièces dont l'importance n'a lieu d'être que quand elle sert l'organisme dans son ensemble.

    Malheureusement, il existe une catégorie de gens refusant obstinément cette évolution nécessaire.Je les appelle les "parcellaires".On peut les appeler sales cons, ça va plus vite.Et c'est plus parlant.

    C'est là où le bât blesse. Quand la parcelle individuelle se met à penser erronnément que sa position est plus importante que la communauté. Que son petit pouvoir -tout relatif-lui sert avant tout à faire passer sa personne souvent insignifiante avant l'intérêt global. Mais ceci, n'est-ce pas, existe depuis que le monde est monde. Cela est, a toujours été, et sera toujours. L'être humain est ainsi fait, et toutes les utopies visant à changer cet état de choses ont lamentablement échoué. Le socialisme à l'européenne pourrait en témoigner ces derniers temps...si ses plus ardents défenseurs n'étaient pas eux-mêmes les pires représentants des "parcellaires" dont j'ai parlé plus tôt.Ai-je dit "sales cons"? Oupsss.....

    Au-delà des conséquences directes de ce "temps inutile" et des heures/semaines/mois (cochez le bon)passés à le dépenser plus facilement que le gouvernement ne le fait avec vos deniers, je m'étonne aussi -je sais, je suis naïf- de voir que le salaire des gens y participant est lié de façon directe à la gestion de ce temps sans objet.Plus ils en dépensent, plus il gagnent d'argent! On nous dit esclaves du temps. Certains fonctionnaires l'ont domestiqué au dernier degré, en faisant un serviteur loyal et extensible à merci. Pourtant, quand on leur demande une réponse ou un service, cet allié leur fait souvent défaut.  Il faut croire que le temps est un peu comme les billets de 50 euros : tout le monde aime bien en avoir, mais ils disparaissent sitôt mis dans votre poche.

     

     

  • Double assassinat Rue Morgue

    Les deux attaques récentes contre des militaires occidentaux par des musulmans -ou se prétendant comme tels-prouvent, si besoin est, que l'Europe est entrée malgré elle dans un engrenage fatal. Certains continuent à jouer à l'autruche, et refuser d'admettre la vérité : nous avons nourri des bêtes sauvages qui à présent se faufilent dans nos maisons et viennent nous égorger dans notre sommeil. C'est curieux de constater l'absence totale de réaction des "bien-pensants" dont j'ai déjà parlé plus avant. Et le grand silence radio des organes représentatifs des musulmans me laisse bien songeur quant à la volonté pacifique réelle de ces derniers...

    Pendant que les badauds spéculent à n'en plus finir, que la police se perd en expectatvies, le singe d'Afrique continue son massacre...Gare au gorilllllleeeee....

  • Intouchables

    Le post de Luc Trullemans n'arrête pas de créer des vagues au sein du "gotha" intellectuel de notre pays. Quand je dis gotha, je devrais dire "ramassis de fouille-merde, de bien-pensants vomitifs, de gauchos décérébrés et autres politiquement corrects nauséeux", mais je me verrais sans aucun doute traité de populiste (pouah, l'insulte!).Alors j'utiliserai donc le mot gotha.

    Je ne reviendrai pas sur l'opportunité de poster de tels messages. Quand on est un personnage "public" -et encore, il y aurait beaucoup à dire sur l'aspect public d'un météorologue d'une chaine poujadiste-on a des restrictions qui s'appliquent deux fois plus qu'au citoyen lambda. De là à dire qu'en tant que personnage public, on n'a pas le droit d'avoir une pensée déviante de la Grande Pensée Unique, il n'y a qu'un pas...

    Le véritable malaise se situe ailleurs.Je n'ai entendu aucune voix attaquer le fond du problème, à savoir : Mr Trullemans a été agressé deux fois en six mois par des "jeunes". Jeunes? Doux euphémisme pour définir une vermine issue de l'immigration, qui souille en premier les membres de cette même immigration qui essaient à tout prix de s'élever de la fange qui les entoure. Non, on préfère crier haro sur le messager, plutôt que s'attaquer à la base. Moi je dis : assez! Assez de cette hypocrisie. Jusqu'à quand nous laisserons-nous engloutir par cet océan de lâcheté qui cache son nom sous le vocable séduisant d'anti-racisme?

    Ou bien je me trompe totalement? Peut-être que ce n'est pas de la lâcheté? Peut-être est-ce ici un calcul bassement électoraliste, et qui atteindra ses limites en même temps que ses chers défenseurs passeront la frontière des paradis fiscaux qu'ils lorgnent depuis longtemps, en ayant auparavant siagné le pays à blancs au profit de parasites vicieux comme la teigne?Ah, paranoïa quand tu nous tiens...