Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Coup de coeur musical : Archetype, de Fear Factory

    L'affaire est connue : en live, Burton C. Bell n'est jamais parvenu à retranscrire correctement les vocalises en chant clair qu'il affiche sur album. Et c'est vraiment dommage, parce qu'à l'écoute de cet excellent opus,on se dit que certaines chansons promettaient une atmosphère hors du commun en concert.

    Archetype poursuit sur la thématique de la relation homme-machine, qui est en quelque sorte le fil rouge des paroles de tous les travaux de l'usine à Peur. Le sujet passionne Bell,et le bonhomme s'est énormément documenté sur le sujet, étudiant notamment les travaux pointus des recherches en cybernétiques. C'est dire si les thèmes abordés sortent du traditionnel constat négatif sur le monde, ou d'une description détaillée des méthodes pour torturer son prochain.

    Après un Obsolete rentre-dedans et un poil trop monodimensionnel, un Digimortal presque unanimement décrié pour ses poussées néo-metal, voire hip-hop, Fear Factory revient au son cyber qui est sa marque de fabrique : batterie mécanique (bien que jouée par Herrera), basse ronflante bien mise en avant, nappes de synthé plus prononcées que sur Digimortal,et ce chant scandé de façon martiale par un Burton bien énervé. Les brûlots bourrins se font moins présents, si l'on excepte un Slave Labour ou Act of God "dans ta face", ainsi qu'un Bonescraper qui rappelle le fameux Replica, ou encore cette reprise étonnante du School de Nirvana.

    Sur Archetype, on sent la réflexion, la recherche. Les compositions sont parmi les plus atmosphériques que le groupe aie jamais crées, à l'image d'un Archetype au refrain splendide, Bite the hand that bleeds et son côté presque doom et postmetal,Undercurrent au pont vocal de toute beauté, Default Judgement à l'atmosphère apocalyptique, . On est également agréablement pris à l'improviste par les penchants ambient très marqués sur Human Shields,dont la structure dark electro sied parfaitement le propos du groupe, et qui lorgne ouvertement vers un Resurrection d'excellente mémoire, exclusivement chanté en voix claire, aux nappes synthétiques orchestrales,et aux couplets accompagnés de riffs mélancoliques.

    Une oeuvre aboutie de bout en bout, sans quasiment aucun faux-pas, avant cette énorme étron qu'a été Transgression. Mais ça, c'est une autre histoire

     

     

  • Quelqu'un d'autre l'a déjà dit avant moi

    Superbe ballade poignante, écrite par Trent Reznor et magnifiée par Johnny Cash

    https://www.youtube.com/watch?v=vt1Pwfnh5pc

     

    Dont voici les paroles

    I hurt myself today
    To see if I still feel
    I focus on the pain
    The only thing that's real
    The needle tears a hole
    The old familiar sting
    Try to kill it all away
    But I remember everything

     

    Je me suis blessé aujourd'hui
    Pour voir si je peux encore ressentir
    Je me concentre sur la douleur
    La seule chose réelle
    L'aiguille creuse un trou
    Cette vieille piqupure familière
    J'essaye de chasser tout cela
    Mais je me souviens de tout

    What have I become?
    My sweetest friend
    Everyone I know
    Goes away in the end
    You could have it all
    My empire of dirt
    I will let you down
    I will make you hurt

    Que suis-je devenu?
    Ma douce amie
    Tous ceux que je connais
    S'en vont à la fin
    Tu peux tout avoir
    Mon empire de poussière
    Je te laisserai tomber
    Je te ferai souffrir


    I wear this crown of thorns
    Upon my liar's chair
    Full of broken thoughts
    I cannot repair
    Beneath the stain of time
    The feelings disappear
    You are someone else
    I am still right here

    Je porte cette couronne d'épines
    Assis sur mon trône de menteur
    Rempli de pensées brisées
    Que je ne peux pas réparer
    Par-delà l'écran du temps
    Les sentiments s'effacent
    Tu es quelqu'un d'autre
    je reste exactement le même


    What have I become?
    My sweetest friend
    Everyone I know
    Goes away in the end
    You could have it all
    My empire of dirt
    I will let you down
    I will make you hurt
    If I could start again
    A million miles away
    I would keep myself
    I would find a way

    Que suis-je devenu?
    Ma douce amie
    Tous ceux que je connais
    S'en vont à la fin
    Tu peux tout avoir
    Mon empire de poussière
    Je te laisserai tomber
    Je te ferai souffrir

    Si je pouvais tout recommencer
    A des millions de kilomètres
    Je m'y tiendrais cette fois
    Je trouverais un moyen

     

     

  • Pas nous, pas nous...

    Suite au meurtre du curé de Rouen, le Conseil des Musulmans a (enfin!) lancé un appel aux musulmans de Belgique pour manifester leur soutien aux catholiques de Belgique.

    L'affluence a été à la mesure de l'intérêt des musulmans pour les autres religions : ils ont été douze à se présenter à la messe de Verviers...et c'est tout.

    Amusant de constater à quel point la moindre intervention de Tsahal mobilise des milliers de musulmans alors que là, il s'agit surtout d'un conflit territorial.

    De là à dire que la moindre possibilité de casser du Juif ou de l'occidental est une grande messe pour les musulmans...