Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pas en mon nom

La campagne "Not in my name" (pas en mon nom), initiée par des musulmans pour marquer leur désaccord face à l'état islamique est une démarche positive.

Pourquoi faut-il que des imbéciles comme Corinne Torrekens se fende d'une remarque stupide "Demande-t-on aux catholiques de se désolidariser des prêtres pédophiles ?". Et dire que cette andouille est "chercheuse" à l'ULB.

Cette université n'a de toute façon plus rien de libre si ce n'est son nom. Comparer les deux problématiques est d'une c.... sans nom, pour ne pas dire anti-scientifique.

Du côté des prêtres pédophiles, nous nous retrouvons face à un comportement déviant officiellement répudié par l'Eglise, et hors contexte religieux.Autrement dit, les prêtres incriminés ne violent pas les enfants au nom de la religion catholique.

Tandis que l'Etat Islamique fonde la justification de ses actes précisément sur la religion.

La sortie de Mme Torrekens résulte bien d'une bêtise insondable. Par contre, le rapprochement est patent en ce qui concerne le silence assourdissant des autorités religieuses concernées envers leurs membres souillés...du moins jusqu'à présent. Il est notable de constater qu'il faille à chaque fois un scandale énorme pour qu'enfin les dignitaires ne réagissent publiquement. Et encore, du bout des lèvres.

Combien de temps a-t-il fallu avant l'attentat au musée Juif, pour qu'enfin on reconnaisse la montée grandissante d'un anti-sémitisme fleurant bon la croix gammée au sein d'une certaine frange de la communauté musulmane?

Combien de temps a-t-il fallu avant l'explosion du scandale des prêtres pédophiles pour qu'enfin l'Eglise ne prenne conscience du problème? Souvenons-nous du manque total d'empathie de Monseigneur Léonard au cours de l'interview hallucinante de cynisme qu'il avait accordée suite à l'affaire récente de pédophilie au sein de l'Eglise.

L'adage "Qui ne dit mot consent" reste plus que jamais d'actualité...

 

 

Les commentaires sont fermés.