Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Celui par qui le scandale arrive

    Le procès de celui qu'on a appelé "le pornographe" s'est achevé avec une sentence somme toute légère. Pour rappel, il s'agit de ce journaliste qui a eu des relations sexuelles avec des femmes de villes marocaines-certaines à peine majeures- et ensuite publié des photos on ne peut plus compromettantes sur le net.

    Certes, le fait de dévoiler la vie intime de ces dames était en soi répugnant. Mais posons-nous la question suivante : comment expliquer que dans un pays si moralement prude, il aie pu séduire au moins une vingtaine de femmes, dont certaines mariées, et les faire venir dans sa chambre d'hôtel? Tout de même, le manège aurait dû mettre la puce à l'oreille des tenanciers, autres clients, etc etc...ou alors, l'explication est toute autre : ce genre de relations est courant.Jusqu'à preuve du contraire, les "victimes" étaient consentantes, soit contre paiement immédiat, soit contre promesse de mariage futur. Cela signifierait donc que la pratique est usuelle, et tolérée sinon admise tant qu'elle reste sous le manteau d'une pudibonderie publique qui cache mal sa véritable nature. Moi,sceptique quant à la vertu des religions? Allons donc...

  • La vérité engloutie

    "Ici Vigi Pirate, Mass Media qui vous parle"....certains se souviendront avec nostalgie de ce dessin animé les Mondes Engloutis, à l'atmosphère onirique et burlesque avec Spartacus, Bob, Rebecca, Bic et Bac. Et surtout Mass Media, présentatrice radio déjantée des Pirates des Strates.

    Figure parodique de la radio s'il en est, elle représente les travers de la désinformation sciemment organisée qui vire rapidement à la propagande. Quand j'entends certaines énormités à la radio, je me dis que la satire n'est pas si éloignée de la vérité. Hier encore, sur la Première:"Un chômeur de 43 ans s'est immolé devant un bureau de chômage  en France. Il avait prévenu la veille  le bureau de son geste, mais ni la police ni les pompiers n'ont pu l'empêcher de commettre son acte (sic!)".

    J'ai du mal à croire que 2 ou 3 gaillards bien entraînés n'auraient pas pu éviter que cet homme s'asperge d'essence et n'allume un briquet. N'ont pas pu? N'ont pas pris la menace au sérieux et n'ont rien fait, oui. C'est log-bic.

  • Question de sûreté

    Monsieur Moureaux n'en est pas à une ânerie près.Après avoir accusé la RTBF de dérive raciste suite à un reportage polémique montrant le vrai visage d'un certain islam en Belgique, il fustige à présent la sûreté de l'état, prétendant que le service est inutile, et ferait tout aussi bien de disparaitre. Il est rejoint sur ses positions par Renaat Landuyt, qui fait chorus avec l'ouleyma moustachu.

    Faut-il s'en étonner? Non pas. Quand on voit que nombre d'électeurs directs de Flupke Moustache ont eu maille à partir avec la justice, il n'est guère surprenant que Mr Moureaux tienne ce genre de discours. Où irait-il puiser son soutien électoral, si ses électeurs étaient enfin châtiés comme il se doit? Et que dirait sa très jeune épouse maghrébine, si son brave mari laissait ainsi les membres de sa communauté être arrêtés?

    Quant à Mr Landuyt, peut-être est-il nécessaire de rappeler qu'en son temps, il avait été inquiété puis rapidement blanchi-très rapidement, noteront certains-pour une sombre affaire de participation à des manifestations d'extrême-gauche?

    Dans une certaine fable de Lafontaine, il est question d'un baudet sacrifié parce qu'il mangeait de l'herbe. Nos politiciens ont de la culture et de la mémoire, ils appliquent les mêmes principes que les animaux de la jungle. Reste à savoir à quelle bête ils ressemblent.