Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

La pilule est dure à avaler

Cet après-midi, j'ai été rendre une visite de courtoisie à mon apothicaire, histoire de régler les travaux impromptus dans ma cuisine interne (voir précédent article). Il m'a fourni deux médicaments, pour un traitement de choc. Et ce qui a suivi m'a laissé l'étrange impression que certains pans de notre politique mériteraient bien la même cure de cheval.

Juste avant  moi, un  client achetait des médicaments. En suivant un peu l'échange entre mon pharmacien et ce client, j'ai réalisé assez rapidement que ce dernier ne comprenait pas un traître-mot de ce que le pharmacien lui disait.

Il est peut-être utile de préciser que ce client était originaire d'un de ces peuples venant d'un pays "du soleil', pour reprendre une expression chère à ces apôtres d'un multiculturalisme forcé.

Multiculturalisme qui signifie en réalité une forme d'anti-intégration , où par une logique inconcevable, ce serait le pays d'accueil qui se devrait d'adopter langue, us et coutumes des immigrants, alors qu'en toute logique ce devrait être l'inverse.

Bref, ce client n'avait qu'une connaissance rudimentaire du français. Et je doute qu'il aie eu de meilleures aptitudes en quelque autre idiome que ce soit, si ce n'est son sabir local parlé au bled.

Je me suis alors fait la réflexion qu'au fond, ce pauvre homme, qui avait l'air malgré tout aimable au demeurant, était en réalité aussi victime de la situation que mon pharmacien, que je voyais peu à peu perdre patience à force de répéter jusqu'à quatre fois la même information, chaque fois en simplifiant de plus en plus son language. Pour tout dire, sa dernière phrase ressemblait à la langue de Télétubbies.

Oui, victime.   Si cet homme, installé visiblement depuis des années en Belgique (j'en ai eu confirmation après discuté avec mon pharmacien) était encore incapable de s'exprimer et de comprendre une de nos langues nationales, ce n'était pas entièrement sa faute. Mais celle d'un gouvernement qui a rendu cela possible. Après tout, pourquoi ferait-il l'effort de prendre des cours de langue nationale, puisque de plus en plus de documents officiels sont traduits en arabe ou en turc?Alors que lors du procès de Marc Dutroux, le père d'une des victimes n'a pas eu droit à un interprète en néerlandais?Cherchez l'erreur....

Les commentaires sont fermés.